Carte-J8_modifiť-1
25,4 km 7h (hors temps de pauses) / dénivelé -195 +393 m
Départ 8h - Beau temps.
Point d’eau : Le Cros, Le Caylar et les Madières.
Ravitaillement : Le Caylar.
Villages traversés : St Michel d’Alajou, Le Cros, Le Caylar.

LGP_7820
Comme je n'ai pas de tente à faire sécher et démonter je peux partir plus tôt d'autant plus que je dois être au Caylar à 12h30 car Josiane et Mathis m'y attendent pour manger ensemble.
Il fait frais sur les causses à 8h du matin d'autant que le vent souffle, mais ce n'est pas désagréable, je croise le berger qui me dit que ses moutons sont un peu plus loin à côté du chemin et me prévient que si les chiens aboient je continue à marcher sans m'en occuper et il poursuit son chemin vers la ferme. Mais quelques secondes plus tard le revoilà qui a fait demi tour et il me dit qu'il va aller avec le troupeau et les chiens.

LGP_7819LGP_7823LGP_7824

LGP_7827
Quelques minutes plus tard me voilà à hauteur du troupeau et d'un coup les chiens qui étaient avec leur maître courent dans ma direction en aboyant, ce sont deux gros chien style Pyrénées qui sautent allègrement la clôture d'environ 1,20 m et se dirigent vers moi hargneux mais en gardant une trop petite distance pour moi car l'un d'eux est vraiment agressif. Je continue à marcher comme le berger me l'avait conseillé en jetant un œil sur chacun des chiens, dont un n'aboie plus au fur et à mesure que je m'éloigne du troupeau mais celui agressif, lui, aboie toujours avec autant de hargne mais reste à distance quand même et une fois la distance avec le troupeau suffisante, s'arrêtera et retournera au troupeau alors que celui qui ne disait rien m'a suivi un peu plus longtemps et s'en est allé lui aussi. Heureusement que le fermier m'avait averti. Cependant je pensais qu'avec sa présence les chiens ne feraient rien. Moi qui voulait prendre des photos c'est raté.


LGP_7828
Le chemin n'est pas trop fatiguant malgré quelques montées faciles. J’arrive à St. Michel d'Alajou 1h40 après avoir quitté la Vernède. Pas de boulanger et pas de ravitaillement possible, je n'ai pas cherché d'eau car je n'ai rien bu durant cette première partie du parcours. 1h après j'atteins Le Cros, un charmant petit village, pour le moment c'est le plus charmant que j'ai traversé mais je me suis perdu. Après le croisement un demi poteau d'indication est encastré dans un mur sans direction, donc je suis allé tout droit et dans le village plus rien. J'ai demandé à 2 personnes s'ils savaient où était le poteau du réseau vert, l'un ne connaissait pas l'autre m'a dit qu'il fallait passer entre les maisons et ensuite il y aurait une indication avec les poteaux verts et un panneau marqué le Caylar.
LGP_7843
Je passe donc entre les maisons, prends un chemin mais ce dernier ne va pas dans le bon sens. Je reviens sur mes pas et retrouve le demi poteau, examine attentivement les lieux et à gauche dans la rue qui était en face du poteau je vois un autre poteau, j'ai retrouvé mon chemin. Le Cros comme je vous l'ai dit m'a beaucoup plu et en plus, c'est là que je rencontre le plus de monde dans le village en dehors de St. Martin de Londres.

LGP_7846
Sur le chemin qui me mène au Caylar, je croise plusieurs randonneurs et deux Vttistes. Le parcours Le Cros - Le Caylar se fait en 1h et n'est pas trop difficile. Comme le vent est toujours présent je ne sens pas trop la chaleur et bois peu. Je retrouve Josiane et Mathis comme convenu et nous mangeons à la pizzeria en face de l'arbre sculpté totem du Caylar.

LGP_7845LGP_7848LGP_7847

LGP_7855
Je reprends le chemin à 14h15 mais j'ai également du mal à retrouver les marques du réseau vert car dans le Caylar les poteaux verts ont été remplacés par des petites plaques vertes à l'effigie du logo du Conseil Général fixées aux murs. En fait, il faut suivre les panneaux écoles quand on est sur la place et dans la rue on revoit les indications et les poteaux refont leur apparition rapidement.

LGP_7860
Le chemin est en plein soleil et il n'y a plus de vent, il fait très chaud surtout à 14h30. Le chemin pierreux traverse une première fois une route goudronnée et à la seconde il se transforme en route goudronnée jusqu'au cirque de Labeil où, au moment de la descente, je quitte enfin la route pour reprendre un chemin. Mais pour aujourd'hui ça suffira, j'établis le camp sur un promontoire avec une belle vue sur une vallée. Au Madières j'ai pu boire à la fontaine au niveau du carrefour et cela m'a fait le plus grand bien car ne sachant pas si je trouverai de l'eau je me suis restreint jusque là.



IMG_1147LGP_7863LGP_7862
Précédent - Suivant