Carte-J13_modifiť-1
22 km 7h35 (hors temps de pauses) / dénivelé -455 +965 m
Départ 9h05 - Beau temps.
Point d’eau : Pont de Ceps
Ravitaillement : aucun
Village traversé : aucun

LGP_8008
La nuit a été hachée et légèrement fraîche. Durant la nuit un camping-cariste est venu sur l'aire et j'ai bien cru qu'il allait se garer à l'endroit où j'étais. Dans cette situation, j'hésite à me montrer et comme il s'est garé plus loin et qu'aucune torche n’est venue inspecter les environs, tout s’est bien passé pour la cohabitation cachée.

LGP_8012
Au lever il fait frais car le soleil n’est pas prêt d'atteindre cette rive. Je prends un bain et en profite pour me laver. Je déjeune et à 9h05 je pars. Sur le pont avant de traverser, sur le côté gauche il y a un robinet pour laver les cuves. J'en profite pour faire le plein d'eau. Du coup je n'ai pas fait attention s'il y avait une fontaine en traversant le village. En tout cas, je n’en ai pas vu. Pas de ravitaillement possible et comme je ne traverse pas de village avant Rodomouls étape pour ce soir, si j'y arrive, à midi ce sera dernière tranche de jambon blanc avec de la semoule et un babybel. Ensuite si je ne trouve pas de quoi me ravitailler ce sera semoule babybel midi et soir jusqu'à mon arrivée dimanche matin à Minerve.

LGP_8025
Je redoute cette étape car sur le topo ils disent rude montée entre Ceps et le col Naudech et ils donnent 4h pour cette étape. Donc après ma longue journée d'hier je crains cette ascension, d'autant que je souhaite enchaîner avec l'autre étape Naudech-Rodomouls qui dure 4h40. Une autre longue et dure journée se dessine et cela promet de ne pas être triste.

LGP_8026
En fait, les deux premiers 1/3 de l'ascension sont raisonnables, ça monte mais ce n’est pas raide. Par contre le dernier 1/3 lui est soutenu. Mais étonnement j'ai fait l'ascension en 3h30. Peut être les belles vues sur Vieussan et le Caroux ont-elles aidé à ce que ce soit plus aisé.

LGP_8029
Par contre la seconde étape Naudech Rodomouls est plus difficile. D'une part, par manque de repères je n'arrive pas à me situer correctement sur le parcours ce qui ne m'était pas arrivé jusque là dans cette traversée. C'est difficile de gérer son effort quand on ne sait pas à combien on est de l'arrivée. D'autant plus qu'il y avait son lot de montées et descentes et les explications du parcours toujours trop vagues hors des villages, ne m’ont pas aidé. Si bien que, fatigué, je plante ma tente au niveau des 3 pylônes. Je pense ne pas être trop loin de Rodomouls mais comme je ne vois rien aux alentours qui puisse lui ressembler je préfère m'arrêter.


LGP_8019
Précédent - Suivant