Senggigi - Jakarta (2h en avion)

_IGP5125 - Version 2
La veille nous avions réservé un taxi pour nous amener à l'aéroport. Nous prenons un dernier bain avant de partir. Toujours à l'heure du rendez-vous, il mettra 20 minutes de Senggigi à l'aéroport de Mataram.
Les taxes d'aéroport sont de 25.000 rp par personnes.

_IGP5131 - Version 2
2 heures plus tard nous amorçons la descente sur Jakarta, la nous prendrons le bus pour Gambir et descendons à coté de l’hôtel que nous avions pris à notre arrivée à l’hôtel Margot.
Comme nous avons du temps, nous décidons d’aller visiter un peu le centre de Jakarta, nous prenons un triporteur qui nous mènera vers le quartier de Lapangan Banteng où nous pourrons voir la cathédrale Catholique bâtie en 1901 avec ces flèche jumelles si particulières. En face de la cathédrale se trouve la mosquée Mesjid Istiqlal, achevée en 1978, elle est la 2e ou 3e plus grande mosquée du monde. Les non musulmans peuvent la visiter accompagnés d’un guide. Nous irons bien entendu la visiter. Le guide fut très sympathique jusqu’au moment du pourboire, où il a trouvé que l’on ne lui donner pas assez....Ensuite nous irons voir le mémorial de la liberté, grande statue irritée dans un parc symbolisant la liberté retrouvée des indonésiens à leur indépendance. Nous terminerons par le Gedung Pancasila ou Suharto prononça son fameux discourt établissant les bases de la constitution indonésienne.

_IGP5127 - Version 2_IGP5134 - Version 2_IGP5139 - Version 2

_IGP5151
Après cette visite culturelle nous retournerons à la même institut de massage, le Bersih Sehat, pour finir notre voyage en indonésie en douceur. Nous retournerons également au même bar, le Merys, pour prendre nos derniers cocktails, nous y dinerons également. Au moment où nous rentrons une forte averse s’abat, décidement, c’est une habitude à Jakarta.


Principales dépenses journée pour 2 personnes
Taxi : 80.000 idr (6,52€)
Taxes d'aéroport : 50.000 idr (4,07€)
Repas midi : 100.000 idr (8,15€)
Repas du soir : 350.000 idr (28,52€)
Chambre : 350.000 idr (28,52€)


09/06/11 Jakarta

_IGP5161 - Version 2
Dernière journée de notre voyage. L’avion est part à 22h. Nous trainons le matin dans notre chambre. Ensuite nous allons visiter le fameux Monas, grivoisement surnommé « la dernière érection de Sukarno ». Dans le socle du monument il y a le musée d’histoire nationale qui retracera lutte pour l’indépendance à travers 48 dioramas. La visite est intéressante, mais tous les textes sont en anglais ou en indonésien. Nous trainons dans les jardins de la place Mekdeka et vers 14h30 nous nous présentons à l’entrée du Musée national, et là on nous signale que le musée ferme à 16h15. Damned, nous qui avions trainés dans l’après midi pour finir la visiter vers 18h et allez ensuite tranquillement à l’aéroport, c’est raté. Nous prenons quand même les billets et faisons au pas de course, le plus de salle possible mais que du RDC. Dommage car le musée est très intéressant.
_IGP5162 - Version 2
Nous prenons le bus à Gambir, plutôt que prévu, et sommes à l’aéroport bien avant l’heure du départ.
A peine arrivé à l’aéroport, nous nous faisons accoster par un jeune homme qui nous demande si nous sommes français. Ensuite il nous demande s’il peut utiliser notre téléphone pour appeler l’ambassade car il vient de se faire voler sa carte bancaire et il n’a plus d’argent. Il est en voyage pour une année sabbatique et devait aller à Singapour. Après plusieurs coup de téléphone à sa banque, l’ambassade, il n’a aucune solution avant . Il nous demande alors si nous ne pouvons pas lui avancer de l’argent pour attendre à Jakarta qu’on lui envoie sa nouvelle CB. S’étant trouvé précédemment dans une situation de manque d’argent, et la solidarité
_IGP5167 - Version 2
é entre Français joue de plus entre Héraultais, nous acceptons de lui prêter 300 000 idr. Il a l’air honnête, il nous donne ses cordonnées téléphonique et mail et même l’adresse de ses parents qui sont de l’Hérault. Il nous dit que normalement dans un mois il doit retourner en France pour un mariage, et qu’il nous appellera pour nous rendre notre argent. On verra bien si on s’est fait avoir ou pas dans un mois.

_IGP5172 - Version 2
Entre temps il nous a envoyé des mails pour nous donner des nouvelles, recevoir sa nouvelle carte fut difficile et surtout long, bravo Master card, et l’ambassade fut en dessous de tout, ne lui apportant aucune aide logistique ou financière, et toute les assurances prises ne l’ont pas aidées. Un mois plus tard, comme il nous l’avait dit, il nous appela et nous rendit notre argent .... le retour jusqu’à Montpellier se fit sans problème. Ah oui, petite anecdote, nos CB à Dubai et de retour en France se remirent à fonctionner....

Précédent - Accueil