Vendredi 21 août 2015

21082015-6
La nuit fut bonne, hier soir Hervé avait invité Hannie, une habitante de l'île qui parle anglais. Elle est venue avec son mari et un autre couple, nous leur avons offert du café/thé et produit d'Europe comme du chocolat belge, des galettes bretonnes et de l'alcool de vie, eux ont amené des gâteaux. Ensuite ce fut les jeux des questions/réponses. C'est toujours intéressant d'échanger avec des locaux, cela nous permet de mieux les comprendre et surtout d'apprendre plein de choses sur les coutumes et leur vie.

21082015-16 21082015-22 21082015-37 21082015-65

IMG_3147-2
Ce matin le temps est couvert et il pleut un peu. Du coup Hervé nous propose d'aller marcher le matin et de voir comment tourne le temps l'après midi afin de savoir si l'on peut aller faire du kayak. A 10h nous partons donc faire le tour de l'île car nous sommes sur une petite île. Hervé en profitera pour voir si les passages ne sont pas bloqués à certains endroits. Il s'est arrêté de pleuvoir mais le ciel est bien chargé de nuages bas et gris, super pour les photos. Là, je ne me prive pas car je sais que je vais pouvoir recharger la batterie en revenant à la salle des fêtes. La ballade durera 3h.
Au repas, nous avons un invité spontané, il est venu nous rendre visite et pourtant il ne parle que sa langue, mais cela ne l'empêche pas de venir nous voir. Parfois, il dessine pour se faire comprendre et au final, il nous invite à le rejoindre en kayak à son bateau pour nous montrer comment pêcher. Rendez-vous pris pour 16h30. Nous nous préparons et allons aux kayaks laissés sur la berge la veille.

21082015-64 21082015-49 21082015-60 21082015-74

21082015-3
Nous retrouvons notre pêcheur comme convenu, les 20 premières minutes, il ne se passe rien pas de poisson. Et puis à un endroit c'est la pêche miraculeuse, 1, 2, 3, 4, cela n'arrête pas. Il plonge sa ligne et dans la minute qui suit, il remonte un poisson et pas du petit entre 50 et 70 cm, de la morue à priori. Et chaque kayak a eu droit à pêcher son poisson sous les directives de notre professeur groenlandais, le tout sans quitter le kayak bien sûr. Et ce n'était pas fini, notre pêcheur avait tué un phoque et du coup, il nous demande de le suivre, pour voir le dépeçage de la bête. Nous le suivons sur une berge proche, il accoste, nous, nous restons toujours dans nos kayaks. Nous assistons donc à cet acte peu commun. Nous avons vraiment beaucoup de chance d'avoir pu voir et pêcher à la groenlandaise, et ensuite assister à un dépeçage de phoque. Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin, la mère du pêcheur qui indiquait où aller pêcher nous invite à venir souper chez eux le poisson que l'on venait de pêcher..

P8200153-2IMG_3494-2P8210231-2P8210259-2

21082015-75
Nous voilà donc vers 19h30 dans la maison de notre pêcheur où vivent 4 générations. Je ne sais pas si c'est habituel ou si c'est par manque de places, mais nous avons mangé les hommes d'un côté et les femmes dans une autre pièce. Le poisson était très bon, et accompagné de riz et d'une sauce. Il y avait également le foie de la morue ou du phoque, je ne sais pas exactement, mais il n'a pas eu grand succès. Je l'ai goûté pour l'occasion mais je ne suis pas fan, pourtant au goût, ce n'était pas trop fort et cela fondait dans la bouche, comme du foie gras chaud.
21082015-76

Pour le dessert, tout le monde s'est réuni dans la même pièce et on a eu droit, en même temps que le dessert au visionnage d'une cassette vidéo de la chorale de Qeqertaq.....
Et pour clôturer cette journée pleine de surprises non prévues au programme de l'agence, Hannie que nous avions vue la veille est venue avec son mari et sa fille habillés en costume traditionnel.
Vous comprendrez donc aisément que cette journée a été une journée extraordinaire et sera à jamais gravée dans nos mémoires.

21082015-83 21082015-90 22082015-2
22082015-4 22082015-6 22082015-9
Précédent - Suivant